• Une excellente journée de construction créative hier, avec des stagiaires pleines d'enthousiasme, c'était que du bonheur !

    On a commencé par tirer les plans...

     

    puis on a préparé l'infrastructure

    et on a fini par construire le quartier 

     

    Et hop ! voilà nos villeus zet villageus :

     

    La classe, non ?

    Pour celles qui n'avaient pas de gelli plate, j'en ai fabriqué des temporaires, pour leur permettre de tester la technique sans bouffer des patates tout le reste du mois. Et je leur ai proposé de poster la recette ici pour en faire profiter toutes celles que ça intéresse. Désolée pour les photos, mais avec ce temps pourri je n'ai pas trop pu développer mon photo-artistisme...

    Alors, la gelli plate maison ?

    Pour commencer, j'ai visionné plusieurs tutos, la plupart en anglais, puis j'ai testé plusieurs techniques : la gélatine en poudre, la gélatine en feuilles, l'agar-agar et la gelli "permanente" à la glycérine.

    Des villages, de la gelli et un tuto...

     

    La base : Tu choisis un moule souple, c'est plus facile pour démouler ta plaque car c'est la partie un peu délicate de l'exercice. J'ai choisi un Tupperware rectangulaire dans lequel j'ai fait le mélange, directement.

    Des villages, de la gelli et un tuto...

    La recette : tu dilues 4 sachets de gélatine en poudre, ou 12 feuilles dans 150 ml d'eau froide ou une bouteille de glycérine (enfin son contenu). Puis tu ajoutes 150 ml d'eau chaude mais pas bouillante, tu mélanges le tout, tu attends que ça refroidisse un peu et tu l'oublies quelques heures au frigo.

    Des villages, de la gelli et un tuto...

    les différences :

    - la gélatine en poudre : le mélange est parfois un peu mou, dans ce cas laisse le moule au frigo encore quelques heures. Si la plaque se déchire un peu au démoulage, n'hésite pas : passe le tout une minute au micro-ondes et hop, retour au frigo. Je ne sais pas combien de temps tu peux la garder, j'ai lu quelques semaines sur le web. Certaines la mettent au congel et la ressortent quand elles veulent l'utiliser.

    la gélatine en feuilles : la plaque durcit plus rapidement, pour le reste c'est pareil qu'avec la gélatine en poudre

    - on remplace les 150 premiers ml par de la glycérine : ta plaque devient "permanente" et te durera des années. Il te suffira de protéger ta plaque dans du film plastique pour éviter qu'elle se racornisse sur les côtés

    Des villages, de la gelli et un tuto...

    - et l'agar-agar dans tout ça ? Pour tester l'agar-agar, j'ai suivi le tuto de ma copine Myril qui conseille de mélanger 8 g (tous les sachets de la boîte V....é) dans une casserole contenant 400 ml d'eau froide et de la faire chauffer jusqu'à l'ébullition. Puis de transvaser dans le moule, et pour le reste c'est exactement comme avec la gélatine.

    le retour d'expérience :

    - attention au démoulage, il faut tout doucement décoller les bords du bout du doigt puis retourner le moule pour permettre à la plaque de se décoller complètement. Comme je te disais, pas de panique si elle se déchire à cette étape, tu la remets à chauffer et tu recommences. D'ailleurs plus tu la re-chauffes, moins elle est molle.

    - évite de gelliplater derrière une fenêtre quand il fait beau, la plaque de gélatine "temporaire" a tendance à transpirer et à bâiller quand elle a trop chaud ! Vu cette expérience, j'imagine que tu gelliplateras 

    - je te parlais plus haut de stockage au congélateur. J'en ai mis une au congel, et elle est ressortie pleine de givre et toute granuleuse. Alors je ne sais pas si c'est super... ou alors si tu sais que tu ne l'utiliseras pas pendant longtemps, tu la colles au congel et en la sortant tu la passes au micro-ondes. C'est ce que j'ai compris de nos discussions hier.

    - par contre, ma plaque à l'agar-agar ne m'a pas convaincue : elle est beaucoup moins "collante" que les autres, alors que c'est ce qui permet les impressions multiples. Alors si c'est pour faire du monoprint, autant prendre une plaque de verre ou de plexiglas et ne pas se prendre le chou à la préparer. En plus, elle s'est déchirée chaque fois que je l'ai démoulée car elle est beaucoup moins souple que celle à la gélatine, mais pas assez solide pour résister. Elle vient de terminer sa très courte existence dans le bac à compost. Ceci dit, j'ai peut-être raté une étape. Mais de toutes façons, si tu veux faire des économies en n'achetant pas une plaque dans le commerce, c'est un peu bêta d'utiliser de l'agar qui coûte plus cher que la gélatine.

    Des villages, de la gelli et un tuto...

    Conclusion :

    - tu veux juste tester pour voir si la technique te plaît sans devoir contracter un crédit : achète tes sachets , fais ton mélange et teste. Bon, je te préviens, c'est quand même très addictif, donc tu as peut-être intérêt à passer directement à la ligne qui suit :

    - tu veux une plaque à la taille qui te plaît, sans te ruiner toi et toute ta descendance jusqu'à la 4ème génération : fais-toi une plaque permanente à la glycérine et protège-la bien de l'air, tu auras une plaque très acceptable pour un coût raisonnable.

    - t'as pas envie de te prendre le chou, de toutes façons t'es pas cuisine, et puis faut bien faire marcher le commerce sinon c'est l'effondrement de l'économie mondiale : achète ta gelli plate, mais attends-toi à ce que la toute pitite pitite, la 9x13 cm, te coûte dans les 20 euros. Mais bon, tu n'auras pas de précautions à prendre, c'est cool aussi ! et avec la petite tu pourras déjà faire pas mal de trucs sympa. Bon, il faut aussi que tu saches qu'on est pas les plus favorisées car la petite plaque est fabriquée et commercialisée aux USA, ce qui a 2 conséquences pour nous : elle coûte 2 bras ici, et elle est régulièrement en rupture sur les sites français.

    - Mais on dirait bien que le monopole de Gelli Arts a sauté et qu'une autre marque ait fait son apparition... aux USA pour le moment, mais avec un peu de chance ça va réguler les prix un minimum, et ils feront peut-être un peu plus d'effort pour le réassort... à suivre, donc !

    Je n'ai pas testé la transformation de la plaque temporaire en permanente... on sait jamais, ça peut marcher. Pareil, je vais aussi chercher pourquoi la glycérine, et pourquoi pas une autre huile... je te tiens au jus, ok ?

    En attendant, je te laisse me raconter tes expériences en la matière... et je te grobizoute tout plein

     

    Mes sources :

    https://www.youtube.com/watch?v=Rw6PAOapdp8

     

    https://www.youtube.com/watch?v=Z6BQo63zsvA

    http://mirylscrap.eklablog.com/des-nouvelles-de-la-gelli-plate-maison-a109160342

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    26 commentaires
  • Le dimanche 6 novembre, je te propose de venir à Fontenay le Fleury (78)

    emboîtasardiner avec moi un village hivernal, qui ressemblera à ça :

    Images intégrées 3

    ou peut-être à ça :

    Images intégrées 2

    voire... à ça :

    Images intégrées 1

    Tu me diras que la différence est ténue, certes, mais quel que soit ton choix, tu rentreras chez toi avec plein de maisons gelliplatées pour faire des tas de villages, emboîtasardinés ou pas d'ailleurs !!

    On s'amusera à patouiller à la gelli plate toute la matinée, et l'après-midi, on emboîtasardinera tout ça pour te préparer un retour triomphal à la maison !

    Si tu as envie de nous rejoindre, tu trouveras la fiche d'inscription ICI, mais envoie-moi rapidement un mail ICI en parallèle pour réserver ta place, car le nombre de stagiaires est limité.

    Et pour gagner du temps, j'envoie mon assistante couper les socles... on te slurpe...

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • C'était un triptyque... ou un quadriptyque ?

    Un album... ou un "wall hanger" comme elles disent là-bas (ça jette un peu plus qu'"un truc que tu accroches au mur"...) ?

    hein ?

    alors ?

    finalement ?

    finalement, elles sont venues sans chercher à savoir, les courageuses !

    Elles s'y sont mises avec entrain 

    elles se sont appliquées à faire de jolis petits carrés.... (on est vilaines, on les a obligées à s'en séparer)

    z'ont ciré...

    plastifié...

     métallisé...

    gribouillé...

    et altéré du pinceau :

    Alors finalement, c'était un piège ?

     

    Pour le reste, je te raconte pas... si tu es déjà venue, tu sais de quoi je parle... sinon, ben tu devrais venir, hein !!!

    Pour ne pas faire de jalouses, je te montre mon quadriptyque, celui de la démo, je ne pouvais pas te le montrer jusqu'ici parce que... comment te dire... en fait, j'en ai fait ni un album, ni un wall hanger, mais... une carte d'anniversaire... oui c'est spécial, je dirais qu'il faut un peu cibler la personne à qui tu l'offres, hein, quelqu'un qui te comprend, sinon tu risques de provoquer un choc ! mais dans l'ensemble, si tu as bien choisi ta destinataire, ça lui fera plaisir....

    Le voilà :

    La couverture...

    puis le triptique... la page métal, certaines ont dit qu'il avait fallu gratter fort... perso je vois pas, mais bon... des ronchons peut-être...

    la page échange, merci à Santine, Sarriette et Solange pour leurs petits carrés !

    Vous trouvez qu'il manque une lettre ? eh bien tout est expliqué là :

     ou pas !

    et le dos du tri-quadriptyque :

    Conclusion, on peut clairement dire : pari réussi pour un super week-end bricolo-patouillo-apéro-grignoto-rigolo-papoto-plein les doigts

    On remet ça ?

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    17 commentaires
  • Ben écoute, ça se présente franchement bien... on est en train de finaliser les derniers détails... et ça nous plaît !

    PARENTHESE : pour celles qui ne savent pas encore ce qu'est une rencontre incartadienne, c'est un atelier sur deux jours animés par des filles du forum Incartades, super sympa, super cool, super créatives, bref des filles géniales, si tu les connais c'est Mimih, LMDC, et... euh... moi ! Et comme c'est au départ une rencontre entre copines du forum Incartades, on demande une participation la plus légère possible, et comme c'est pas cher on en fait profiter nos voisines et nos copines FERMETURE DE PARENTHESE.

    Alors, que te dire... le projet... Comme d'hab, les habituées le savent, on a fait un plan très précis. Je t'explique les détails :

    Bon, déjà c'est un triptyque... enfin pas tout à fait... comment dire... ça se situerait entre le triptyque et le quadriptyque... la réalité c'est qu'on est parties sur un triptyque, ça c'est sûr... mais bon, un triptyque faut bien le fermer un jour... alors si tu mets un truc pour fermer, ça te fait 4 parties si tu veux... mais bon, tu verras bien hein !

    Pour faire court, ce sera un home déco... ceci dit, tu pourras aussi en faire un album !

    Il sera en tissu... quoique... pas complètement... il sera aussi en carton,  du petit et du gros... et puis en métal aussi... et puis on va utiliser des gros pinceaux pour peindre le tissu... ou ce sont eux qu'on va peindre... mais bon, tu verras bien hein !

    ah ! et puis on te fera faire des inchies aussi... enfin genre inchies... à la française, quoi...mais bon, tu verras bien hein !

    Et cette fois-ci, pas de pochoirs, non... de l'acrylique, comme d'hab, mais aussi de la distress, pour varier les plaisirs, en mode retour au scrap (meuh non, je rigole !!!) en fait on va faire de la distress à la planche ikea... ah et puis non, finalement, on fera de la genre distress mais à l'acrylique, ça sera plus marrant (mais toujours à la planche ikea) (j'y tiens)... mais bon, tu verras bien hein !

    Un peu de cire, peut-être... si vous êtes très très sages... J'ai dû oublier des trucs... mais bon, tu verras bien hein !

    Ah si ! j'ai failli oublier : fais chauffer tes posca, y aura de l'écriture...

    D'ailleurs, à partir de maintenant, prépare-toi du texte... genre un slogan... mais plusieurs... deux courts et un plus long...

    par exemple en court, tu as ça :

     

    ça aussi :

    Et la rencontre incartadienne 2016, ça se présente comment ?

    et en long ça peut donner ça :

    Et la rencontre incartadienne 2016, ça se présente comment ?

    quoique ça c'est du moyen long... en plus long tu peux chercher un truc genre comme ça :

    Et la rencontre incartadienne 2016, ça se présente comment ?

    Enfin voilà, quoi, tout ça pour te dire qu'il y aura de l'écriture... mais bon, tu verras bien hein ! enfin non, là pour le coup tu verras pas, tu réfléchis bien bien pour être prête, ok ? mais de toutes façons, tu sais bien comment ça se passe avec nous, on va te donner des pistes... plein de pistes... comment t'es perdue ? 

    Mais je t'ai tout dit !!!

    Ah non, j'ai juste oublié de te montrer l'affiche officielle, tadammm madammmm :

     

     

    Bon ben sinon, on n'attend plus que toi !!

    Le bulletin d'inscription c'est par ici, et la salle est grande, alors plus il y aura d'inscrites plus il y aura de bidules en cadeau, je dis ça je dis rien.

    et duslurp, bien évidemment !

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    14 commentaires
  • Ben écoute, un atelier patouille c'est un peu comme le club med, hein, ça se raconte pas, ça se vit, pas vrai ? Juste j'avais des stagiaires au top (sages, disciplinées, organisées... ou pas), et j'avais même une récidiviste ! 

    Que te dire de plus ? on a bien patouillé, on a bien grignoté (on aurait pu boire aussi, le tire-bouchon était là...), on a bien rigolé... bref, une bien bonne journée !

    Bon, allez, juste pour le plaisir, je te montre les photos (merci à ma reporter maintenant officielle qui mitraille toute la journée, j'ai nommé Missy, qui dorénavant me suivra partout dans tous mes ateliers) (comment t'es pas au courant ? ben maintenant tu l'es !) (comment t'as pas que ça à faire ? rhaaaa c'est pas vrai ces retraitées, elles ont jamais le temps de rien !!). J'arrête, place aux photos :

    C'est fou, comme on commence toujours proprement...

    même avec le pochoir, ça reste correct...

    Et puis, à un moment, ça part en sucette... 

    Bon, j'étais pas là pour faire un chef d'oeuvre, hein, plutôt pour montrer comment en réaliser un... alors j'ai un peu tout mélangé, pour montrer à quoi ressemblait tel ou tel pochoir... parce que de toutes façons, je n'avais aucune inquiétude : même si à un moment, le fond pique un peu les yeux, c'est au final qu'on juge la performance... pas vrai, les patouilleuses ? (tu remarqueras cependant que, cette fois-ci, les alentours du tableau restent nickel...) (si si, j'aimerais bien que tu remarques) (et non, j'ai pas dit que quand je suis seule animatrice, bizarrement la table reste propre) (non je l'ai pas dit, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit) (juste regarde...) (c'était juste un aparté)

    ... juge la performance... Et là, comme tu peux voir, elles ont toutes performé !

    Je te les montre d'un peu plus près... je te laisse deviner lequel est le mien...

    Alors, cet atelier silhouette #2 ? 

    Petite photo de groupe... il manque Carole et Marie qui sont parties plus tôt :

     

    Alors, qu'en penses-tu ? elles sont douées, mes petites stagiaires !!

    Duslurp... et merci à Carole, Céline, Corinne, Lydie, Marie, Marie-Christine, Missy et Thérèse, pour cette super-journée !

    Plein les doigts...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique