• Histoire de changer. C'est vrai, on envoie des cartes de Noël, de bonne année, de Pâques, de vacances, d'anniversaire... mais jamais des cartes d'automne ! Alors remédions à ça, et envoyons des cartes de saison !

    Une cartoune d'automne, donc, pour faire plaisir et conseiller à ton/ta destinataire de ne rien laisser passer, saisir l'instant, et profiter de l'automne !

    Pour réaliser cette carte, j'ai commencé par faire un fond à la distress pulvérisée d'eau, puis j'ai tamponné "seize the moment" avec ma plaque magique qui fait les tamponnades belles et précises, et je l'ai caché avec un papier pour tamponner de la feuille d'automne tout autour. Un champipi de ma collection pour la petite touche finale. Un coup de distress à la moumousse sur les bords et tadamm !

     

     

    Tu as encore une semaine pour participer au challenge de novembre "use a quote" sur Artistic Stamper est , en français : utiliser une citation. Bon moyen de gagner de la tamponnade, et pas forcément du texte. Si t'as envie de gagner 15£ en tamponnade de The Artistic Stamper, il te suffit de poster entre une et 3 réas sur le blog, et d'attendre tranquillou le tirage au sort pour savoir si la chance t'a souri. Il y a aussi un groupe sur facebook, et un autre avec tirage au sort de tampons tous les mardis, ça c'était pour l'info sponsorisée, héhé !

    Mon article est ici :Autumn card by Titbelsoeur

    Et je participe au challenge 129 sur Fashionable Stamping Challenges

     Diorama, et toi ?

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    5 commentaires
  • Oui, parce que nous, on était à Vanves...

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    El la Plume et moi, on s'était partagé le travail : elle surveillait la partie écriture et je gérais l'espace patouille, et on avait une classe très sage, comme tu peux voir... Bon, là c'était pendant une phase "rédaction", et c'est là que tu comprends pourquoi on avait tant d'interros à l'école... t'as vu comme elles sont sages ? Bonne idée, de mixer un atelier d'écriture et un atelier de patouille, ça ménage de grands moments de calme, hihihahahoho !

    Bon, c'est sûr que dans les phases "patouille", ça papotait largement plus, en gros c'était la récré... en mode "je m'en mets plein les doigts, d'ailleurs c'est aussi pour ça que j'étais venue" !

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    Et elles s'en sont donné à coeur joie, un peu comme à la récré quand on était petites, tu te souviens ? la totale détente après l'intense réflexion, quoi ! (heureusement qu'on n'avait pas d'élastiques ni de cordes à sauter, sinon je ne sais pas comment je les aurais récupérées !)

    Il faut dire qu'on leur avait préparé un sacré voyage... avec grosse introspection à la clé, ce qui n'était pas gagné, et mes patouilleuses ont relevé le défi haut la main, c'était difficile de les arrêter ! Fière d'elles j'étais !

    Elles ont rédigé les courriers indispensables à envoyer avant de partir (lettres d'amour, d'insultes, recommandations et listes de courses... ou pas !) 

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    sont parties à l'aventure dans un terrier de lapin, le temps de rédiger une lettre à un inconnu, 

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    puis de s'en échapper et sauter dans un bateau sans wifi, obligées d'envoyer des messages en morse...

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    puis dans un avion, pas pratique pour écrire quand ça tangue sous l'orage...

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    pour se retrouver enfin à la maison, aaaah le plancher des vaches !

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    non sans avoir envoyé (oui, envoyé en vrai, elles avaient des mailarts sur les supports trouvés en route... emballages, canettes, bref c'est fou ce qu'on peut voir tomber quand on traîne sur le pavé les yeux en l'air, la semelle battant la poussière...

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    Conclusion, un week-end comme on adore les passer, avec des copines adorables et enthousiastes, toujours partantes, QUE DU BONHEUR !

    Les filles, merci pour tout !

    J'en retrouve certaines demain, et je donne rendez-vous aux autres le week-end des 14 et 15 avril 2018 pour la maintenant traditionnelle .

    Je te laisse en musique

     

    et 

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    9 commentaires
  • Taggée par ma nièce sur Facebook, j'ai été mise au défi de tricoter des micro-bonnets pour réchauffer des petites bouteilles de jus de fruits et aider les Petits Frères des Pauvres. Les infos sont ici  http://www.metstonbonnet.fr/

    Et moi, faut pas me défier... tu te souviens des cactus pour les 30 ans de Poupinette ? Je me pique de le savoir...

    Alors tu penses bien que ni une ni deux, je me suis piquée au jeu et j'ai sorti mes aiguilles (piqué/aiguilles... waouh !). J'ai commencé par chercher des tutos sur le ternet pour ne pas trop me planter dans les tailles, et en avant !

    Je n'attends pas d'avoir terminé ma collection, je te montre ce que j'ai fait jusqu'ici, parce que si tu veux participer toi aussi, tu as jusqu'à début décembre pour les tricoter, puis soit tu les envoies soit tu les déposes chez Phildar, tu as toutes les infos sur le site Mets ton bonnet.

     

    Fous ta cagoule...

    Je te mets aussi les liens vers les tutos que j'ai trouvés :

    tu peux déjà en trouver quelques uns sur Mets ton bonnet 

    si tu ne sais pas tricoter, c'est l'occasion de commencer avec du tout petit, c'est cool et c'est ce que propose Filoute, je trouve l'idée géniale et le tuto est super bien fait, c'est un vrai pazapas !

    Et tu trouveras des modèles plus élaborés, comme celui de la citrouille, ici :http://lamalleapatch.canalblog.com/pages/tuto--petits-bonnets-/30362921.html

    Voilà, maintenant t'as à peu près un mois devant toi, yapluka !

    Allez, ôboulot, content pas content, tout le monde doit participer !

    j'ai remis mon assistante au tricot, ça la détend

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  • Tu te souviens de cette technique dont je t'ai parlé, pour faire de la tamponnade bien nette bien marquée ? avec un cadre commercialisé par ce bon vieux Tim, mais que chez Ikea il y en a un qui fait tout à fait l'affaire, mais pour moins de 5 euros ?

    Alors voilà, j'ai utilisé le fameux cadre (Hemmingsbo pour le nommer), et ça marche du tonnerre ! Comme tu le verras sur la vidéo en bas de ce post, c'est un cadre qui s'ouvre comme un livre, et qui permet donc de positionner ta feuille, puis le tampon. Ensuite, tu fermes le cadre et ton tampon se colle au plexi transparent, tu ouvres le cadre, tu encres ton tampon, tu tamponnes, et si ça manque d'encre par ci par là, tu recommences. Et comme tout est bien positionné, ça ne bouge pas, et tu peux recommencer encore et encore (c'est que le début, d'accord d'accord). 

    Pour ma déco de carnet, je n'ai pas forcément voulu que l'impression soit totalement nette, mais je voulais qu'elle soit multicolore. J'ai commencé par imprimer le mot en rose, puis j'ai ajouté du bleu ici et là jusqu'à ce que ça me plaise. Ensuite, j'ai fait un cache pour le mot et j'ai positionné ma Gibson Girl dessus, hop ! avec le cadre c'est ultra simple et tu ne risques pas de faire des bêtises, et surtout si ton impression n'est pas parfaite, tu en remets une couche ! Là j'ai imprimé tout ça avec de la Distress, qui est bien connue pour ne pas donner des tamponnades très nettes. Mais comme j'ai recommencé, ça l'est devenu. J'ai aussi pu tamponner ma GG de deux couleurs avec ce merveilleux outil !

     

     

     

    Voilà, je t'ai tout dit ! Sauf que c'est le carnet qu'on réalisera dimanche à Fontenay le Fleury, et que j'apporterai mon cadre pour en montrer le maniement.

    Et voilà, samedi le livre rosier musical, dimanche le carnet microsillonné. Un week-end en musique !

    Et la vidéo de Monique pour te montrer comment fonctionne la bête :

     

     

    Je te rappelle que le challenge de ce mois-ci sur Artistic Stamper est "use a quote", en français : utiliser une citation. Bon moyen de gagner de la tamponnade, et pas forcément du texte. Si t'as envie de gagner 15£ en tamponnade de The Artistic Stamper, il te suffit de poster entre une et 3 réas sur le blog, et d'attendre tranquillou le tirage au sort pour savoir si la chance t'a souri. Il y a aussi un groupe sur facebook, et un autre avec tirage au sort de tampons tous les mardis, ça c'était pour l'info sponsorisée, héhé !

    Mon article est ici : Vinyl notebook by Titbelsoeur

    Et duslurp !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    6 commentaires
  • pas une dernière fois, non non, cette consigne perdure régulièrement dans les challenges. Faut dire que c'est assez cool de la ressortir de temps en temps, et ressortir dans la foulée les tampons "texte" qu'on a parfois oubliés.

    Tu l'as compris, le challenge de ce mois-ci sur Artistic Stamper est "use a quote", en français : utiliser une citation. Bon moyen de gagner de la tamponnade, et pas forcément du texte. Si t'as envie de gagner 15£ en champipi, en fleurinette ou en maisonnette, ou quoi que ce soit d'autre d'ailleurs, ça marche avec tous les tampons de The Artistic Stamper, il te suffit de poster entre une et 3 réas sur le blog à l'emplacement prévu à cet effet (j'adore ce genre de phrase toute faite) (ça mange pas de pain) (hinhinhin), et d'attendre tranquillou le tirage au sort. Il y a aussi un groupe sur facebook, et un autre avec tirage au sort de tampons tous les mardis, va voir c'est toujours ça de gagné (héhé).

    Je reviens à ma participation à la DT pour ce challenge : comme tu as pu remarquer j'aime bien utiliser les techniques plusieurs fois, et oui celle-ci ressemble furieusement à celle que je t'ai montrée hier, avec de l'encre appliquée des bords vers le centre avec une moumousse (appelée ink blending foam dans la vraie vie de la scrapeuse anglosaxonniste).

     Et pour tamponner la maison et la citation, j'ai utilisé la technique dont je t'ai parlé, celle du cadre Ikea...  c'est un cadre qui remplace très avantageusement l'accessoire de ce bon vieux Timmy (*) puisqu'il te coûte moins de 5 euros... on s'est comprises !

    Une vidéo de la bête en action en bas de ce post, je te montrerai dans les jours à venir comment s'y prendre avec le substitut... Et je te le montrerai en live dimanche 12 novembre, à Fontenay le Fleury, à l'occasion de mon atelier musical (je te dis ça je te dis rien) (héhé).

    En tous cas, la technique et le cadre fonctionnent du tonnerre, mais c'est pas sur cette page que tu verras le mieux le résultat. On va dire que c'est juste un avant-goût, hein : 

    1er décembre atistic stamper use a quote 

    Voilà la tamponnade en grand, pour que tu voies mieux les détails. Pour superposer les maisons et en faire un petit village, j'ai utilisé la technique du cache : tu tamponnes ta maison sur ta feuille, puis sur une feuille volante, tu détoures l'impression et la poses sur ta tamponnade, hop tu tamponnes une autre maison, même procédé, etc etc jusqu'à ce que ton village atteigne la taille voulue. Simple, rapide, net, efficace !

    1er décembre atistic stamper use a quote

     

     

    Voilà, je t'ai tout dit, t'apluka !

    (*) Et en bonus, la vidéo de l'ami Timmy en action sur son outil de la mort qui tue sa mère

     

    Qu'en penses-tu ?

    et duslurp !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires