• atelier

    J'anime quelques ateliers par an, soit seule soit avec mes copines Dominike, LMDC et Mimih, voir mes articles à la suite de cette page. 

    atelier

     

    Les deux dernières années, j'ai aussi animé un atelier hebdomadaire dans une RPA (résidence pour personnes âgées) avec un petit groupe adorable... 

    atelier

  • ... passés ensemble, mes amis de la résidence et moi !

    On a fait plein de trucs ensemble, je t'en montre quelques uns...

    par exemple, cette année on a étalé plein de trucs sur les tables pour faire de zoulis tableaux...

    Deux ans de notre vie...

    on a joué avec de la mousse à raser...

    Deux ans de notre vie...

    tendu des ficelles entre des feuilles de papier...

    Deux ans de notre vie... 

    recyclé des cd...

    Deux ans de notre vie...

    plié des bouquins pour faire des cages à zoziaux, des souris ou des chiens...

    Deux ans de notre vie...

    et d'autres aussi pour faire nos beaux sapins rois des forêts...

    Deux ans de notre vie...

    on a aussi rempli de la boîtasardin'... (sinon c'est pas Titbelsoeur aux manettes)

    Deux ans de notre vie...

    on a aussi pochoirdisé du papier pour en faire des guirlandes (mmm... là j'avoue j'en ai perdu quelques uns)...

    Deux ans de notre vie...

    que j'ai heureusement récupérés pour faire des mini-albums,

    chacun offrant ses pages aux autres pour garder un souvenir de ces moments....

    Deux ans de notre vie...

    on a aussi fait de l'artistisme sur toile...

    Deux ans de notre vie...

    et pour finir, on a bâti une maison !

    Deux ans de notre vie...

     

    Que de bons moments passés avec vous mes amis,

    merci encore pour votre bonne humeur et votre enthousiasme !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    7 commentaires
  • Ce week-end-là d'avril, toute la France était sous la grisaille... toute ? non ! une poignée d'irréductibles patouilleuses avait décidé d'illuminer le week-end lors d'une rencontre incartadienne devenue traditionnelle, sous l'oeil toujours vigilant de ses 3 animatrices fétiche (en photo sur la couverture...).

    Qui a dit qu'elles sont un peu fofolles ? oh nooon... pas vraiment... parfois... mais pas souvent quand même !

    QUI a dit complètement barrées ? Non mais là, franchement... c'est exagéré ! Non non non, on n'était pas barrées, on avait juste décidé de s'amuser en amusant nos copines, c'est tout ! et ça a été le cas, allez celles qui étaient là : avouez ! Allez, je te laisse rêver ou te souvenir...

    après j'explique ! 

     

    Je t'ai montré mon bouquin... album... truc, celui que j'avais fait en modèle, mais je t'assure que ce n'était pas le plus barré de la rencontre ! Souvent, on donne le thème, un petit tour dans notre légendaire "marché aux puces", et c'est parti pour la folie créatrice ! Nous, on fournit le matos, et on propose nos tutos en "live".

    Mais tu te demandes-tu, pourquoi je te parle de cet atelier, 9 mois après ? Tu te dis "elle déraille un peu la Titbelsoeur", mais tu vas voir que non en fait .

    Déjà et d'une, parce que j'ai eu une vie un peu mouvementée juste après l'atelier, ce qui fait que j'ai raté le "délai" pour t'en parler... Après, ça avait moins de sens.

    Oui, mais pourquoi aujourd'hui alors ? 

    héhé ! eh bien tout simplement parce que nous, les 3 anims "un peu fofolles", sommes déjà en train de préparer la rencontre d'avril 2019, les 13 et 14 très précisément, donc ça a plus de sens de t'en parler là maintenant, pour que tu commences à te préparer, psychologiquement déjà, et que tu regardes aussi autour de toi (par terre, en l'air, dans les tiroirs, dans la batalette, dans la cave et le grenier...) ce que tu peux récolter pour réaliser TON oeuvre personnelle à toi rien qu'à toi.

    Car pour cette année, les copines du forum nous ont demandé de les guider dans la confection d'un junk journal, alors on va se faire un junk journal... ou plusieurs... ou on verra... pour le moment, on est en pleine ébullition réfléchissionnesque, en gros on est à fond dans la préparation de nos tutos, pour vous les zamies !

    Bon, j'en vois au fond de la salle qui se posent des questions... déjà et d'une : mais  qu’est-ce que c’est-y, exactement, un junk journal ?

    Traduction de junk : déchet, camelote, trucs, bazar, bric-à-brac…. Alors comment peut-on traduire junk journal en français ? album récup ? journal plein-de-trucs ? cahier bric-à-brac ?

    En tous cas, avant de lui donner un nom français, un junk journal c’est un album fabriqué à partir de papiers, cartons, enveloppes de courrier que l’on recycle pour en faire un recueil qu’on peut remplir avec plein d’autres objets « trouvés » (un truc dans lequel tu mets des trucs, en fait) (en gros). On peut le considérer comme « vintage » s’il contient des éléments anciens, authentiques, mais on peut aussi vieillir des éléments récents pour leur donner une apparence ancienne (tu triches un peu mais on s'en fout, c'est pour s'amuser qu'on est là, pas pour la cohérence historique !).

    Bon, ça OK, mais... à quoi ça sert, un junk journal ?

    C'est comme la barre de faire, ça sert à tout (clic clic référence sketchesque, réservée à une élite, mais je suis magnanime, je te donne mes références en bas de page).

    Ca peut tout simplement être un objet décoratif, une œuvre d’art, ou être fabriqué dans un but pratique : agenda, art journal, smash book, album photos (dérivé du scrapbooking), journal intime, cahier de collage artistique, carnet de voyage, recueil de listes, de recettes, de maximes, de pensées…. Bref, il peut être tout et n’importe quoi !

    En clair, il n’y a pas de règles pour fabriquer un junk journal, on en fait ce qu’on veut. Juste, quand on tombe dedans, on n’en sort plus !

    Mais pourquoi faire des junk journals ?

    Chaque junk journal est une œuvre unique qui révèle le style propre et les besoins de sa-son créatrice-teur. Les imperfections du journal sont le reflet de la créativité et de l’originalité de son auteur-e. Et puis, contrairement à un cahier neuf aux pages blanches qui peut bloquer l’inspiration, un junk journal est déjà prêt à accueillir du texte, des dessins ou des bidules trésors.

    Et puis pour le recyclage : on fabrique une œuvre d’art avec du papier qu’on recycle (courrier, papier et carton d’emballage, sachets kraft d'emballage de légumes, pages et/ou couvertures de vieux livres… mais aussi chutes de papier de scrap) et on fait du bien à la planète en s’amusant (on fait sa petite part de colibri) !

    Mais quand tu parles de smash book, d’art journal… kezako c’est quoi ces trucs ? c’est la même chose sous un autre nom ? ou bien ?

    Alors…

    Un smash book c’est….

    Trouvé sur le site de Modes & Travaux (oui, j’ai des références, qui a cru que je rigolais ? quand je fais des recherches, je cherche PARTOUT !) : "Un smash book est un journal intime réalisé avec les techniques du scrapbooking. Cela prend donc la forme d'un petit carnet que vous allez remplir et décorer avec des événements marquants de votre vie, des photos, des tickets de cinéma, des citations, des extraits de chansons, des souvenirs de voyage, des dessins, vos recettes préférées... Le smash book devient alors une sorte de mix entre journal intime, carnet à croquis, album photo et livre de recettes. Par définition, le smash book est beaucoup "impulsif" que le scrapbooking : on ne va pas forcément chercher à faire du beau à tout prix, mais plutôt coucher sur papier les envies du moment comme elles nous passent par la tête. C'est pourquoi l'écriture manuelle est aussi beaucoup plus présente par exemple."

    Mouais… on peut donc dire qu’on peut faire un junk journal dans le but d’en faire un smash book (alors que l'inverse n'est pas forcément vrai !).

    Et l’art journal dans tout ça ??? (non mais ça s'arrête jamais cette histoire, ou bien ?) (euh... non !)

    Re-définition du ouebbe, tirée d'un forum canadien : "Un art journal, c'est-à-dire un journal créatif, est un carnet/livre/support sur lequel on peut se sentir libre d'évacuer ses émotions ou tout simplement son trop plein d'inspiration créative. On peut y tester des techniques variées, mais on peut aussi tout simplement y passer des émotions. On peut l’utiliser comme un journal intime. Mais il n'est pas nécessaire que tout soit lisible, l'essentiel est de véhiculer ce que l'on veut. Il peut également avoir différents thèmes : un voyage, les enfants, l'enfance... tout ce que vous voulez. Son support peut être un livre altéré, un carnet de dessin tout simplement. On peut en acheter un tout fait ou en fabriquer un. Il n'y a pas non plus de format défini. Souvent, on n'y retrouve pas forcément des photos, mais plutôt des images qui ont une signification particulière pour nous. Vous pouvez aussi y dessiner, étamper des motifs, écrire.. bref, vous pouvez librement y faire tout ce que vous voulez!"

    Et si tu as envie d’en faire un bullet journal (un bujo dans le jargon), libre à toi, hahaha ! (non mais là on va s'arrêter, hein, ou pas ?) (oui, on s'arrête) (pas de bujo) (ou vraiment un tout petit peu) (une autre fois !)

    Bon, pour finir on va pas chipoter : Le junk journal, c’est la base, la structure, le socle, le fondement de ton projet ! Tu le fais avec plein de trucs, et ensuite tu en fais ce que tu veux. Mais attention, pas n’importe comment ! et c’est là qu’on intervient, nous les anims incartadiennes, parce qu’on va te montrer tout plein de techniques pour faire TON junk journal ! Parce qu'on a fait plein de recherches, et plein d'expérimentations, pour pouvoir te guider dans ta création.

    Et puis, bien sûr, parce qu'on apportera plein de matos pour l'agrémenter. Tu n'auras qu'à réfléchir à sa taille et à sa structure… et encore… même pas obligée, tu pourras toujours te décider en feuilletant nos modèles !

    Et si tu es en mode récup, tu peux commencer à rassembler (ou à collecter) ce qui te servira à le personnaliser : enveloppes petites, moyennes, grandes, timbrées, pas timbrées, décorées... tickets, factures, vieux papiers, images (on te fournira des liens vers des banques d'images)... tissus, dentelles, rubans.. mais aussi cartes, tags, ATC, skinnies, que tu as reçus des copines et que tu as rangés dans une boîte faute de réceptacle, c'est l'occasion de leur donner une 2ème vie... toutes ces choses liées à un souvenir - ou pas ! 

    Et ça, ça se passera le week-end des 13/14 avril 2019 à Fontenay le Fleury (78, près Versailles/Saint Quentin en Yvelines), alors en attendant qu'on te montre quelques photos de nos projets et qu'on te donne les conditions, bloque dès déjà ton week-end... je reviens vers toi très très vite !

    Comme promis, le lien pour savoir à quoi sert la barre de faire :

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    9 commentaires
  • Avant de te parler de l'atelier de ce 11 novembre, je vais devoir remonter le temps vers celui (je devrais dire ceux) de l'an dernier à la même époque (oui, depuis quelques années, c'est devenu une tradition de faire un atelier à Fontenay le 11 novembre...) (celui-ci étant probablement le dernier) (snirfff), tu comprendras plus tard pourquoi [je remonte le temps] (et puis bon, j'ai pas trop eu le temps de te faire un article l'an dernier, alors comme ça on repart sur le bon principe de la pierre et des deux coups que j'ai pas mal utilisé en son temps, ici ou  par exemple).

    Alors l'an dernier... elles étaient restées assez soft sur le livre rosier le samedi, assez tranquilles, peut-être genre on démarre le week-end, on va y aller mollo tranquillou... je leur ai montré les techniques, au fur et à mesure, tout s'est passé on peut dire "normalement" : démo, réa, démo, réa, grignote, on reprend démo, réa, et au final pas trop de disgressions, à part une peut-être, mais elle on est habituées, elle nous le fait toujours à l'envers, donc ça n'a choqué personne... elle se reconnaîtra :D

     

    Steinbeck et moi...

     

    Cool, week-end bien parti, le lendemain j'arrive confiante. Sauf que... va savoir pourquoi, peut-être ma sale manie de vouloir aller toujours un peu plus loin, à un moment je me suis dit : mais pourquoi risques-tu toujours comme ça de briser leur créativité en leur imposant des figures, des images, des couleurs ? (ouais en fait j'ai dû penser : pourquoi tu te casses la truffes à essayer de leur faire faire des trucs puisque de toutes façons elles feront ce quelles voudront, une fois qu'elles sont lancées tu les arrêtes plus), du coup, je leur ai dit "je vous montre la technique, après vous faites comme vous voulez hein..." J'avais ouvert la boîte de Pandore. Je te leur avais préparé un joli petit carnet, bien rectangulaire, bien relié, format A5, mignon comme tout , tranquillou, on était bien parties...

    Steinbeck et moi...

     

    mais j'avais lâché le mot magique : tu peux faire autrement (timshel, "tu peux"*)....! et c'était foutu pour mon petit carnet tout mignonnet... elles se sont lâchées sur les 33 tours, elles m'ont fait des trucs pas possible, j'ai pas pu les arrêter... une ou deux ont respecté mes "consignes" :

    Steinbeck et moi...

    Quant aux autres... vazy je me lâche sur le format, si je me faisais du A4 par exemple, histoire d'en faire un cahier :

    Steinbeck et moi, là-bas vers l'est...

     Oh et puis si je changeais la forme, hein, carrément... et pourquoi pas si je testais sur du cd, hein, ça donnerait quoi sur du cd ?

    Steinbeck et moi, là-bas vers l'est...

     

    Et on s'est quittées très contentes de notre week-end !

    Cette année, je suis repartie sur mes bases habituelles : je leur ai proposé de réaliser un tableau, au départ j'avais 2 modèles en tête

    Steinbeck et moi, là-bas vers l'est...  

    Steinbeck et moi, là-bas vers l'est...

    et puis je me suis dit : ma fille (oui parfois je m'appelle ma fille quand je me parle à moi-même) (je sais ça n'a pas de sens, puisque je ne suis pas ma mère non plus...) (et puis en toute logique je suis toute seule dans ma tête) (quoique...) (parfois...) ma fille donc (on était 2 ce jour-là), non, ne pars pas sur des modèles qu'elles ne suivront pas, allez change ta méthode ! (carrément) (oui parfois j'ai peur de rien) (et des fois je regrette) (non en fait je la joue genre je suis vexée qu'elles ne suivent pas mes consignes, mais j'adore quand elles partent dans tous les sens, c'est bien plus marrant que si elles faisaient toutes la même chose). Alors hop ! j'ai commencé par leur montrer un peu tout ce que je savais faire pour faire leur fond, et puis des modèles de fleurs et comment les réaliser.

    Et chacune a fait un peu sa sauce... genre ah non moi le format c'est trop petit, allez hop je viens avec ma méga-toile... ou ah ben elle a dit qu'on pouvait faire autre chose que des fleurs, ben tiens je vais faire des maisons, moi... ah bonne idée, c'est bientôt Noël je vais faire une dinde...

     

    Steinbeck et moi, là-bas vers l'est...

    et voilà ! et comme d'hab c'était le top !

    Merci les zamies pour votre présence, votre enthousiasme et votre créativité, c'est toujours un moment de grand plaisir de passer ces journées avec vous !

     

    * A l'est d'Eden, John Steinbeck.... the best ever !

    Steinbeck et moi...

     

    Steinbeck et moi, là-bas vers l'est...

    Slurpissimo 

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    5 commentaires
  • Oui, parce que nous, on était à Vanves...

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    El la Plume et moi, on s'était partagé le travail : elle surveillait la partie écriture et je gérais l'espace patouille, et on avait une classe très sage, comme tu peux voir... Bon, là c'était pendant une phase "rédaction", et c'est là que tu comprends pourquoi on avait tant d'interros à l'école... t'as vu comme elles sont sages ? Bonne idée, de mixer un atelier d'écriture et un atelier de patouille, ça ménage de grands moments de calme, hihihahahoho !

    Bon, c'est sûr que dans les phases "patouille", ça papotait largement plus, en gros c'était la récré... en mode "je m'en mets plein les doigts, d'ailleurs c'est aussi pour ça que j'étais venue" !

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    Et elles s'en sont donné à coeur joie, un peu comme à la récré quand on était petites, tu te souviens ? la totale détente après l'intense réflexion, quoi ! (heureusement qu'on n'avait pas d'élastiques ni de cordes à sauter, sinon je ne sais pas comment je les aurais récupérées !)

    Il faut dire qu'on leur avait préparé un sacré voyage... avec grosse introspection à la clé, ce qui n'était pas gagné, et mes patouilleuses ont relevé le défi haut la main, c'était difficile de les arrêter ! Fière d'elles j'étais !

    Elles ont rédigé les courriers indispensables à envoyer avant de partir (lettres d'amour, d'insultes, recommandations et listes de courses... ou pas !) 

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    sont parties à l'aventure dans un terrier de lapin, le temps de rédiger une lettre à un inconnu, 

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    puis de s'en échapper et sauter dans un bateau sans wifi, obligées d'envoyer des messages en morse...

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    puis dans un avion, pas pratique pour écrire quand ça tangue sous l'orage...

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    pour se retrouver enfin à la maison, aaaah le plancher des vaches !

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    non sans avoir envoyé (oui, envoyé en vrai, elles avaient des mailarts sur les supports trouvés en route... emballages, canettes, bref c'est fou ce qu'on peut voir tomber quand on traîne sur le pavé les yeux en l'air, la semelle battant la poussière...

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

    Conclusion, un week-end comme on adore les passer, avec des copines adorables et enthousiastes, toujours partantes, QUE DU BONHEUR !

    Les filles, merci pour tout !

    J'en retrouve certaines demain, et je donne rendez-vous aux autres le week-end des 14 et 15 avril 2018 pour la maintenant traditionnelle .

    Je te laisse en musique

     

    et 

    Où étais-tu, toi, le 14 octobre ?

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    10 commentaires
  • Avec El la Plume, on a décidé de co-animer un atelier "patouille et écriture" sur le thème du voyage, deux jours de patouille et de rédaction épistolaire dans la folie et la créativité...

    Comme tu as pu suivre depuis quelques semaines, on avait initialement prévu deux dates possibles : le week-end du 30 septembre/1er octobre, ou celui du 14/15 octobre,  l'un ou l'autre à Vanves (92). Et puis on avait aussi sous le coude le week-end du 11/12 novembre à Fontenay, traditionnellement réservé à une activité patouille... (si ça c'est pas de l'organisation, alors moi je n'y comprends plus rien hein...) 

    Et aujourd'hui ça y est, on a reçu toutes les validations, je peux te confirmer la date définitive de notre atelier

    CorrespondanceS

    on te le prépare pour le 14/15 octobreSalle Danton, 18 Rue Jean Jaurès, 92170 Vanves

    Au programme, des courriers à écrire sur du papier ou dans un terrier de lapin , du mail art en canette, ou à fabriquer  avec juste du magazine et un tube de colle et à s'envoyer à soi personnellement, et la confection d'un livre altéré et creusé pour rassembler tous ces petits fragments de vie dans de la niche, de la pochette, cachés derrière un village, bref partout où on trouve de la place, pour ne rien égarer !

    Programme et photos ?

    On partira tranquillement à l'aventure, en laissant nos recommandations...

    Atelier Correspondances - des news 

    Direction la campagne, où on patouillera dans 4 styles différents, "à la manière de"... en explorant la composition d'un terrier de lapin, et en le remplissant du fruit de nos méditations...

    cossa

    Atelier Correspondances - des news

    ou cossa (par exemple...)

    Atelier Correspondances - des news

    Puis on montera dans un bateau, pop-upé par nos petites mimines, et profiterons des embruns...

     Atelier Correspondances - des news

    ... juste avant de sauter dans un avion (oui, il a l 'air moyennement sécure cet avion hein... ça donne un peu le tournis) (faut dire que la météo n'a pas l'air de s'y prêter) (mais tout ça en totale sécurité, bien à plat sur ta petite table !), et surtout sans oublier de documenter tout ça pour la postérité.

    Atelier Correspondances - des news

    Tout ça pour réaliser que... finalement... on est plutôt bien chez soi, pas vrai ?

    Atelier Correspondances - des news

    Alors, on t'emmène avec nous en balade ?

    Le bulletin d'inscription est ici : inscription atelier CorrespondanceS

     

    PS : Je garde le week-end du 11/12 novembre à Fontenay pour te proposer de fabriquer des bidules patouilleux à offrir à ton entourage. En évitant de te faire enfermer au pavillon bleu, bien entendu. On est bien d'accord... Je mets mon assistante sur le coup...

      Tout est mini dans notre vie...

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique