• Ayé ! j'ai trouvé !!!

    Je sais maintenant comment partager mes fichiers avec la terre entière ! un grand pas pour l'humanité, tu dis, Monticaillou ? ouais, c'est exactement ce que je pense ! Tu te rends compte, la chance que tu as ? que je vais pouvoir partager avec toi les fabuleux tutos que j'ai rédigés pour que toi aussi tu puisses faire de merveilleux albums comme les miens, c'est pas Pâques et Noël en même temps, ça ? Qu'est-ce que j'aimerais être à ta place !
    (Ouais bon ça va, j'ai bien le droit de partir loin dans mes rêves, non ?Bon, ok, redescends sur terre Titbelsoeur !)
    Enfin bref, pour qui ça intéresse de savoir comment j'ai fait ce rôdebouque :
     

    Ayé ! j'ai trouvé !!!

    Ayé ! j'ai trouvé !!!

    Ayé ! j'ai trouvé !!!

    Ayé ! j'ai trouvé !!!

    Ayé ! j'ai trouvé !!!

    Ayé ! j'ai trouvé !!!

    Ayé ! j'ai trouvé !!!

    Ayé ! j'ai trouvé !!!

    Ayé ! j'ai trouvé !!!

     
    en voili voilou le môdeu d'emplooaaa... 
     
    Et si ça te plaît Monticaillou, tu me dis et je t'en donnerai plein d'autres, là comme ça, gratos pour le plaisir !

    Yep yep yep ! I finally found how to share my files with the whole world ! one giant leap for mankind, do you say, Mylilstone ? yeah, that's exactly what I think! Do you realize, how lucky you are? I will be sharing with you all the fabulous tutorials that I wrote so that you can make some wonderful albums like mine, isn't it Christmas and Easter at the same time ? I wish I was your place!
    (So what ? don't I have the right to go far in my dreams ? Ok, back down to earth Titbelsoeur!) 

    Anyway, for those who are interested in how I made this album, here is the tutorial. If you like it, just tell me Mylilstone, and I will show you others, just for you !
    Tuto road book totale récup par MinnieM
     
     
     
    Matériel :
    Pour l'herbier :
    -         un journal
    -         une boîte de céréales ou un dossier suspendu dont plus personne ne se sert maintenant (attention à la taille de la tranche, il y en a trois en général : 0, 15 ou 30 mm, mais rien n'empêche d'adapter l'épaisseur de l'herbier – je vous conseille 0 ou 15)
     
    pour le road book :
    -         des enveloppes kraft A4 24x32 (j'en ai utilisé 8)
    -         autant de pochettes plastique pour classeur
    -         un vieux cahier à spirales ou un vieux bloc A5
    -         une boîte de céréales ou un dossier suspendu (un dont la tranche est plus épaisse que celui qui servira pour l'herbier)
     
    pour la pochette documents :
    -         quelques enveloppes kraft A5 16x23 (j'en ai utilisé 4)
    -         une enveloppe de courrier interne avec système de fermeture (ou une enveloppe A4 mais avec pré-encollage d'un côté seulement)
     
    pour la structure et en général :
    -         du papier kraft d'emballage
    -         du carton d'emballage
    -         du tissu épais : ici un vieux jean
    -         de vieilles cartes postales du lieu de destination, originales ou copies sur le net
    -         des œillets
    -         de la ficelle à rôti
    -         tout élément de déco qui vous tombe sous la main (ficelle, raphia, étiquettes de vêtements…)
    -         de la colle
    -         un cutter ou/et un massicot, des ciseaux, un tapis de découpe
    -         de la peinture acrylique
    -         des tampons et de l'encre, distress pour le papier, stazon pour les pochettes plastique
    -         éventuellement quelques pages doubles d'un vieux cahier 17x22
     
    Rendons à César ce qui lui appartient : je me suis basée sur des tutos ou des photos trouvées sur les blogs et forums (Scrapissimots, le clan du scrap, etc.,), en particulier Echoscrap n° 8  pour confectionner l'herbier, en apportant quelques modifications à ma sauce.
     
    CONFECTION DE L'HERBIER
     
    Prenez un quotidien, repliez-le bien s'il a été lu :-) et découpez-le une ou plusieurs fois (selon l'épaisseur que vous voulez obtenir) en "feuilles doubles" de 23 cm en longueur et 16 en largeur (pour coller à la taille des enveloppes kraft) le long de la pliure.
     
    Ensuite, dans la boîte de céréales, découpez un rectangle de 24 x 35,5 cm et marquez les plis sur 24 cm à : 17 / 0,5 / 17 cm.
     
    Passez une couche de peinture blanche sur la partie extérieure, je le l'ai pas fait et comme le kraft d'emballage est fin, on voit bien que j'ai utilisé une boîte de semoule !
    Si vous ne voulez pas que la ficelle apparaisse sur la couverture, ne collez pas tout de suite le kraft sur l'extérieur de la couverture. Sinon, collez-le maintenant en laissant dépasser un ou deux centimètres de chaque côté, et pliez-le comme pour couvrir un livre. Ensuite, collez une page double de cahier petit format sur l'intérieur, et faites quelques taches et projections avec la peinture acrylique.
     
    Faites une marque à 7 / 12 / 17 cm sur la couverture et à 6,5 / 11,5 / 16,5 cm sur le journal pour marquer le passage de la ficelle à rôti. Pas forcément besoin de pré-percer, l'aiguille s'en chargera. Partez du centre du journal et formez un 8 puis nouez solidement. Si vous avez plusieurs paquets, procédez à l'identique pour chaque paquet.
     
    Décorez l'extérieur avec des images, des tampons, du journal, du pochoir… que sais-je, et votre herbier est terminé !
     
    ON PASSE AU ROAD BOOK
     
    Préparation :
    Dans la boîte de céréales ou le dossier suspendu, découpez un rectangle de 24 x 35,5 cm et marquez le pli sur 24 cm à 17 / 1,5 /17 cm. Comme moi, vous pouvez préparer un rectangle de papier de déco qui permettra à l'intérieur de camoufler les plis de la couverture.
    Les pochettes plastique serviront à stocker tout ce que vous récupérerez lors du voyage, il n'y a donc pas besoin que les enveloppes soient ouvertes. Vous pouvez donc les fermer et les coller. Ici elles ne m'ont servi que de pages de support. Vous pouvez aussi ne pas coller l'ouverture, ce qui permettra soit de stocker plus, soit de glisser des pages avec photos si le book vous sert ultérieurement à confectionner un album.
     
    Découpez avec une règle et un cutter la partie trouée des pochettes plastique juste au-dessus de la soudure pour la conserver. Ouvrez le bas de chaque pochette, ainsi elle est ouverte des deux côtés.
     
    Pliez en deux les enveloppes et les pochettes.
    Insérez une pochette dans chaque intérieur d'enveloppe.
     
    Vous pouvez décorer les pages avant ou après la reliure. J'ai utilisé des feuilles de bloc A5 que j'ai collées sur chaque page.
     
    Pour les décorer, je me suis amusée à utiliser plusieurs techniques :
    - le mask avec projection de peinture acrylique diluée d'un peu d'eau dans un diffuseur
    - le pochoir et les projections au pinceau (attention de tout protéger autour, j'ai retrouvé des projections sur toutes mes chaises de jardin le lendemain, et j'y ai laissé un chemisier !!!)
    - les taches de peinture
    Et j'ai tamponné les pochettes plastique à la stazon.
    N'oublions pas la page de bilan !
     
    Si vous n'avez pas encore relié votre road book à sa couverture, c'est le moment de le faire : cousez les pages comme vous l'avez fait pour l'herbier.
     
    Je ne voulais pas que la ficelle apparaisse sur la tranche du livre, j'ai donc collé la feuille de déco intérieure juste au milieu pour éviter qu'elle bouge quand je coudrais les enveloppes. Une fois les enveloppes cousues, j'ai recouvert le book de kraft comme un livre de classe et ai collé la feuille de déco sur les pliures pour tout fixer.
    Ensuite j'ai décoré l'extérieur et j'ai cousu un bouton pour la fermeture sur le devant. J'ai percé un trou sur l'arrière dans lequel j'ai passé du raphia que j'ai noué.
     
    CONFECTION DE LA POCHETTE POUR LES DOCUMENTS
     
    Fermez les enveloppes kraft et découpez une ouverture sur la tranche.
    Reliez-les les unes aux autres par le milieu, soit avec de la colle soit avec du scotch double face, comme un book of tags à soufflets.
     
    Pour confectionner la couverture, j'ai pris l'enveloppe de courrier interne. Je l'ai pliée en deux et coupée dans la pliure puis ai ouvert les côtés. Pas besoin de coller le fond puisqu'il sera recouvert par le jean. Comme elle était usagée sur un côté, j'y ai collé des impressions de vieilles cartes postales trouvées sur le net. Enfin, j'ai collé les enveloppes reliées de chaque côté de la structure.
     
    ON TERMINE PAR LA STRUCTURE
     
    Pour que la structure soit épaisse, il vaut mieux utiliser du carton d'emballage plutôt que le carton de boîte de céréales.
    Coupez 2 rectangles de 25 x 18 cm et 2 rectangles de 25 x 2 puis pelez la face externe et peignez-la avec de l'acrylique.
     
    Utilisation du jean : je l'ai utilisé uniquement pour les charnières, mais il est aussi possible d'en recouvrir entièrement le livre, par exemple dans la culotte pour conserver les poches… tout est possible !
     
    Découper 2 rectangles de 50,5 x  7 cm minimum pour la largeur (j'avais prévu très large…). Collez le rectangle de 2 cm de large au milieu de chaque morceau de jean sur ses deux faces. J'ai utilisé du double face à moquette, c'est difficile à découper mais ça tiendra toute la vie !
     
    Le laçage extérieur était destiné à attacher le road book et l'herbier sans les coller, ce qui permettra à mon amie de les enlever sans difficulté de la couverture si elle le souhaite.
    Pour le faire, une fois le jean collé sur le carton de tranche, posez un nombre impair d'œillets à distances égales de chaque côté du carton,  commencez le laçage à partir du 2ème œillet en partant du haut,  vous vous retrouvez avec un bout de ruban de chaque côté en bas, à l'intérieur.
     
    Ensuite, ajustez les tranches sur les couvertures et collez-les. La tranche de gauche sera légèrement plus large que celle de droite, à cause des œillets, ce qui équilibrera le book, puisque vous ajusterez la pochette à documents sur la tranche de droite, et que la pochette sera repliée sur le road book avant la couverture.
    Passez le ruban de gauche au milieu du road book et celui de droite au milieu de l'herbier puis passez chaque ruban dans l'œillet libre et nouez-les sur l'extérieur.
     
    Mon herbier est plus petit que le road book et je pense que c'était une erreur, c'est pourquoi je vous ai indiqué d'autres dimensions.
     
    Comme je mets toujours la charrue avant les bœufs, je n'avais pas pensé à la fermeture de mon livre (je n'ai d'ailleurs rien réalisé dans l'ordre que je vous ai indiqué, et bien sûr j'ai galéré !). Après avoir séché une bonne soirée, j'ai fini par poser un œillet en haut et en bas de chaque couverture, j'ai passé un ruban de jean (dont j'avais affiné un bout) dans l'œillet du verso et ai agrafé les deux parties ensemble. En passant le bout fin du ruban dans l'œillet du recto on peut faire un nœud pour fermer le livre.
     
     
    Voilà, c'est terminé. J'attends avec impatience de voir vos versions !! N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions sur http://titbelsoeur.blogspot.com/
    « P'tit' bouffe samedi soir...Nouveau tour de ronde pour Mesticailloux »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Juin 2010 à 10:07
    j'adore tes bocaux! merci pour ton tuto de ton road book trop partageuse tu es! biz
    2
    Mardi 1er Juin 2010 à 10:43
    holala !!!!!!!!!!!! trop trop beau !!! j'adore,!!! le kraft marié aux couleurs vives !! c'est un peur bonheur !!

    bravo !!!
    3
    Mercredi 2 Juin 2010 à 15:06
    extra tes tutos ...merci opour le partage ...je reviendrais faire un tour par ici quand j'aurai plusde temps ...ça c'est sur !!!!bisous
    4
    martichat
    Jeudi 3 Juin 2010 à 00:49
    superbe ton livre de voyage total récup ! et merci pour le tuto.
    bisous.
    5
    anelyse
    Samedi 18 Janvier 2014 à 10:16

    j'aime bcp cette album

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :