• Ce titre est complètement crétin, mais bon, je t'expliquerai tout à l'heure pourquoi je l'ai choisi (ooooh le teaser de la mort qui tuuuuue).

    Je suis le lapin d'Alice en ce moment, très très en retard pour poster mes photos sur Les Bottes Rouges. Je les prépare, et puis... voilà ! une fois c'est un article tamponnesque qui prend la place, parfois il fait beau alors je vais faire un tour de vélo, bref le temps passe à toute vitesse et je m'aperçois que la semaine est passée et que mon article est toujours à l'état de brouillon.

    Alors là c'est décidé, je m'y mets.

    Il y a 2 semaines, Carole nous a demandé d'illustrer un chemin. J'ai choisi le chemin des dunes qui mène à l'océan. La photo n'est pas de cette année, mais j'y suis allée la semaine dernière, je te confirme ça n'a pas changé ! l'océan est toujours là, à sa place, le sable et les barrières aussi !

     

    La semaine dernière, elle nous a demandé de publier des photos de bancs. Alors là c'était fastoche, parce que j'adore photographier les bancs, à peu près autant que les lampadaires. Après, je te dis que c'est facile, mais pas tant que ça parce qu'il a quand même fallu faire un choix parmi toutes mes photos de bancs ! Je suis restée sur le bassin et ma photo date de septembre, j'étais allée photographier le coucher du soleil au port de Cassy, mais un peu avant qu'il soit couché j'ai pris quelques clichés, entre autres de ce banc :

     

     

     

    Et cette semaine, le thème est "entrée/sortie". Comme je voulais rester sur le bassin et surtout j'avais pas de photo de porte à portée de clic, j'ai pris cette photo de l'entrée du port du Bétey- oui, techniquement  c'est  le  chenal, mais  on va  pas  chipoter  non plus  hein - qui est en bas de chez moi et que j'ai prise la semaine dernière. De plus, accessoirement, c'est aussi la sortie du port, comme ça j'illustre le thème dans les deux sens. En fait, c'est simple, tout dépend du sens dans lequel ton bateau navigue. Quoique sur cette photo, que tu sois dans le sens de la sortie ou dans celui de l'entrée, tu devras traîner ton bateau au bout d'une corde, parce qu'il n'y a vraiment pas de fond (d'où les bateaux plats pour circuler sur le bassin, ça leur permet de sortir un peu plus longtemps que 3 h par jour !)

     

     

    Bon, et maintenant, pour toi qui m'as lue jusqu'ici, ce qui est déjà en soi un signe de grande fidélité, ce dont je te remercie, je vais t'expliquer mon titre foireux ! 

    Je fais partie du club photo local depuis septembre, et on travaille la pose longue en ce moment (bon ça se voit pas trop sur ma dernière photo, évidemment y avait ni eau ni nuages...) (pour faire une belle pose longue qui se voit, il faut quelque chose qui bouge, donc soit de l'eau soit des nuages) et - ne me demande pas pourquoi - quand on parle de pose longue, j'ai toujours l'image de James Coburn dans Il était une fois la révolution, quand il pose ses bombes il part tranquillement en prévenant les gars "mèche courte" et boom ! tu vois ce que je veux dire ? 

    Bon voilà c'était nul, mais de toutes façons j'avais pas mieux !

    Dugrobizoute en attendant plus d'inspi !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    11 commentaires
  • Tadammmm !!! Changement de concept sur The Artistic Stamper : pendant les 6 prochains mois, on ne change pas le principe de participation au challenge mensuel (en février, ça sera DES MOTS,  clique ici pour participer), et on ajoute JUSTE un ticket à gagner pour faire partie de l'équipe créative pendant un mois, en recevant des tampons  The Artistic Stamper qui te permettront de faire de zoulies réas qui seront publiées sur le blog et les réseaux sociaux, oui madame, rien que ça ! 

    Alors, c'est pas trop top mon annonce ? Si je peux te parler de mon cas perso (si tu veux bien) (tu veux bien ?) (merci), j'ai un jour été sélectionnée par Crafty Individuals après un appel pour faire partie de la DT pendant un mois, et ça a été une super expérience. J'ai adoré, et ça m'a bien stimulée pour concocter plusieurs réas... Et une participation pour un mois, ça n'est pas un engagement de 6 mois ou 1 an (merci Madame Lapalisse). Mes articles ici Crafty et moi ! et là Crafty et moi ! ... j'avoue je ne me suis pas trop foulée pour les titres... ou plutôt, à plusieurs mois d'intervalle j'avais oublié le premier titre... un bel exemple de constance littéraire en fait... ou de manque d'imagination, c'est selon. 

    Non, constance plutôt.

    Bref. Revenons à notre challenge de février... Et sinon - me demanderas-tu - que nous as-tu concocté pour nous donner envie de participer ?

    Eh bien, très chère, je t'ai concocté... une cartoune aquarellisée. Oui j'avoue, cette année de nomade m'a bien relancée dans les fonds à la mano avec le strict minimum. Une petite boîte avec une dizaine de godets (d'aquarelle, hein, je te parle pas d'une tournée au bistrot, soyons claires) (pas de ça entre nous). Soit 3 couleurs, un jaune, un bleu, un rose, mais pas tout à fait primaires (un peu comme les accords mineurs, si tu veux) (je sais pas si je suis très claire, là) : jaune d'or, bleu de Prusse et rose quinadocrine. Mes 3 préférées, en tous cas les 3 sur lesquelles je reviens toujours. C'est simple, ces 3 godets sont presque vides.

    J'ai donc mélangé mes 3 couleurs sur du papier bien n-humide, en revenant dessus encore et encore mais en essayant d'éviter la gadoue, d'abord au pinceau, puis à la carte et au bouchon... oui comme d'hab, c'est ça.

     

    J'ai bien laissé sécher, et j'ai tamponné LE FAMEUX TEXTE. Pour les deux du fond qui n'ont pas tout écouté, on n'oublie pas le thème de février :  WORDS, des mots des mots des mots

     

    et pour accompagner le texte (qui veut dire : il n'y a pas de temps comme le présent) (je suis sûrement trop en traduction littérale...) (doit y avoir une subtilité cachée) (ou alors c'est comme les chansons en anglais, tu sais, faut jamais les traduire sinon tu te dis ah mais c'est nul...) (même les Beatles) (surtout les Beatles) (pareil pour les séries doublées, toujours les regarder en VO, sinon tu tiens pas la saison) - donc, pour accompagner le texte qui parle du temps qui passe tout ça tout ça, quoi de mieux qu'une... pendule, hein ?

     

    surtout une pendule sans aiguilles, tu vois un peu la symbolique... ou pas ?

    Mon article in English ici

    Alors je te récapitule : tu sors tes tampons avec des mots dessus, pas besoin qu'ils soient Artistic Stamper (mais si c'en est ça te donne une chance de plus), tu postes ça ici : February Creative Challenge- Words ( and a new Surprise Prize!)

    et si ça se trouve, c'est toi qui seras choisie pour te la péter sur les réseaux le mois prochain genre oui c'est moi Jérôme j'ai été choisie han parmi tout un panel han m'ont trouvée géniale et sont venus me chercher pour leur faire des réas de ouf... 

    et si ça se trouve ça sera pas toi, mais c'est pas grave, tu auras tenté et tu seras ma copine pour la vie (bon tu l'es déjà, mais encore plus) (tu vois, plus... ben ENCORE plus)

    et dugrobizoute

     

    Titbelsoeur stamps @ the Artistic Stamper

     

    PS : With this card, I am participating in the Craft Stamper's Take It Make It Challenge: February

    and Country View Challenges for February 2020 - Splatters, Splashes & Drips

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    7 commentaires
  • ou ne sera pas.

    En tous cas, ça commence plutôt bien !

    Pour illustrer le challenge de février sur The Artistic Stamper qui demande d'utiliser des mots, j'ai décidé de faire d'une pierre deux coups et de coller un titre sur la couverture de mon art journal 2018-19, eh oui je l'ai quasiment terminé, ce qui me permet d'en commencer un pour 2020.

    Et je trouve que cet alphabet Decay rend plutôt bien. Celles qui ont participé à certaine rencontre incartadienne pendant laquelle on a fabriqué un album à partir d'enveloppes et de pochoirs reconnaîtront la silhouette... J'avais gardé le premier essai fait sur un coin de table avec LMDC quand on a préparé cet atelier, et il vient tout naturellement de trouver son utilité pour recouvrir le carton de cet art journal décidément très récup, puisque je l'ai fait en cousant ensemble des fonds de gelli non utilisés. Assez contente du résultat, le seul inconvénient étant que le papier d'imprimante est plutôt fin et nécessite souvent d'être étoffé - mais c'est quand même le papier le plus pratique sur la gelli plate. Bref, entre ceci et cela j'ai quand même réussi à m'en sortir : parfois j'utilisais les fonds, d'autres fois pas. J'ai aussi fait des collages de fond, ce qui a épaissi mon papier... bref, si je trouve comment notre Missy nationale a fait le montage que je te montre plus bas, je te le feuilleterai. A suivre... En attendant, voici un aperçu de ma couverture :

     

     

    Un petit rappel de cet atelier déjà déjanté, mais pourtant bien sage comparé aux derniers en date... grâce à Missy notre éternelle reporter de choc :

    Retour sur un atelier... ou rhaaaa le bien que ça fait quand tu enlèves tes chaussures !!!

    et mon article de l'époque sur le sujet : 

    Retour sur un atelier... ou rhaaaa le bien que ça fait quand tu enlèves tes chaussures !!!

    Pour revenir au challenge de février sur The Artistic Stamperle concept change un peu : tu peux gagner de la tamponnade OU/ET être sélectionnée comme "guest design team" (invitée dans l'équipe créative) pour un mois, et recevoir des tampons pour réaliser ton projet...

    hmm hmm trop la classe là non ? et je te rappelle que tu n'es pas obligée d'utiliser des tampons de la marque pour participer... re hmm hmm !!!

    Et dugrobizoute !

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    5 commentaires
  • Pour ma 2ème publication du mois pour The Artistic Stamper, j'ai décidé de faire une page d'art journal, l'idée étant de me prendre pour Laly Mille et de terminer mon book le plus rapidement possible (je crois qu'il me reste 1 ou 2 pages, pas plus, yihaaaa !)

    En parlant de Laly Mille, j'ai justement suivi (de loin) les vidéos "Mixed Media Art Supplies 101" qu'elle a publiées en fin d'année. Très intéressantes vidéos dans lesquelles elle détaillait ses préférences enmatos de patouille (traduction - presque - littérale :-), en faisant une petite démo en fin de chaque vidéo. Je suis donc partie de ses présentations et j'ai fait ma petite sauce perso, en utilisant bien sûr les tampons The Artistic Stamper, sinon ça vaut pas !

     

     

     

    J'ai commencé par passer un peu de gesso sur les pages, pour éviter les dégoulinages de couleurs d'une page sur l'autre, surtout que je comptais utiliser des encres à alcool à un moment ou à un autre. Donc un chouïa de gesso, on fait sécher, puis de l'acrylique bleue pas diluée (sinon tu perds le gesso avec) (même si tu viens de le sécher). Ensuite j'ai fait joujou avec les encres à alcool ici et là (et ça n'a pas gâché les autres pages, héhé) (c'était bien la première fois que je faisais attention !) (faut dire que j'ai abîmé un certain nombre de pages comme ça) (chat échaudé blablabla). Puis j'ai collé de la serviette (les grosses fleurs rouges et les traces vertes), et du papier - livre, cahier, impressions de papillons à la gelli, faux timbre fait avec Mimih, nuancier, timbres... - ce qui m'a permis de cacher un gros patouillis au milieu de la page de droite. J'ai tamponné de l'Artistic Stamper de fond (Arlequin), de forme (hihi) (montres) et de texte (la phrase sur la page de cahier déchiré, genre je te fais croire que c'est moi qui l'ai écrit parce que c'est sur une page de cahier, mais en fait non), puis j'ai ajouté du blanc, à la carte, au bouchon, et au stylo j'ai griffonné de la griffonnade, genre je sais ce que j'écris mais toi tu sauras pas, héhé. 

     

    Si tu es intéressé-e par les techniques de la dame, voici le lien vers son blog : 

    https://www.lalymille.com/blog-en-1

    Et si tu as envie d'essayer de gagner de la tamponnade en tirage au sort, tu peux publier jusqu'à 3 réas tamponnées (impératif), sachant que le thème du mois est "ce que tu veux pourvu que ça soit tamponné", en cliquant ici : 

    January 2020- Creative Challenge - Anything Goes

    Et voilà, sur ce je te grobizoute tout plein et je te dis à très bientôt !

    Patouille version art journal

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    5 commentaires
  • Cette semaine, le thème des Bottes Rouges est 52 Semaines en photo en 2020 #porte/barrière

    Je vais essayer de ne pas oublier d'y laisser ma trace, la semaine dernière je me suis précipitée pour poster ma photo de bateaux... et j'ai oublié de poster le lien sur linky... résultat... les participants ne l'ont pas vue. Je sais, ça n'a pas changé la face du monde, ni leur semaine, mais bon... j'aime bien quand les photographes laissent des commentaires. Heureusement pour mon ego, mes fidèles lectrices étaient là pour me féliciter de mon excellent choix, hahaha !!!

    Je ne le dis pas assez, mais vous savez combien j'adore lire vos commentaires. Je ne réponds pas via le blog car je ne sais pas si vous recevez une notification quand je le fais, et puis je pense que c'est parfois saoulant de devoir retourner sur le blog pour lire les comms de sa propriétaire... alors je ne le fais pas ! Mais je vous aime toujours plus pour autant !

    Revenons à nos photos... J'ai étendu le thème au chemin... d'abord la cheffe avait dit qu'on pouvait, et puis j'aime bien cette photo prise au lever du soleil il y a maintenant 2 ans... (le temps passe vraiment trop vite) (tu te dis vivement la retraite, j'aurai tout mon temps) (ben c'est pas vrai, ça passe encore plus vite) (je te l'ai peut-être déjà dit, mais tu vois le dimanche, comme ça passe vite... ben imagine quand c'est tous les jours dimanche !!)

    Je reviens à ma photo... d'il y a 2 ans donc, au petit matin (en novembre, le petit matin est tardif.... j'allais pas mettre mon réveil pour ça quand même) (quoique, le lever du soleil sur le bassin c'est superbe) (mais lever du soleil, bien réveilllée, c'est encore mieux !)

    Au petit matin, juste après le lever (on va y arriver) (un jour) (si on arrête les disgressions) (ok on arrête)... quand le bateau (je suppose que c'est un ramasse-huîtres, mais je ne connais pas le nom de ce genre de bateau) (un huîtrier ?) prend le chenal pour aller à la récolte (ben oui, on pêche pas l'huître) (imagine... avec un hameçon ? et quoi au bout de l'hameçon ? une perle ? et tu attends qu'elle soit fatiguée et qu'elle se mette à bâiller pour hop ! bien viser et lui coller ton hameçon sous la langue...) (et tu les remontes une par une...) (contente, maman, quand tu rentres à la maison au bout de 12 h avec une dizaine d'huîtres dans la musette...) (ou alors tu passes à la poissonnerie avant de rentrer) (surtout si c'est dimanche - et que le temps passe 2 fois plus vite - et que tu as invité les Marcellin à dîner...). Donc, note-le : l'huître se récolte, et c'est beaucoup plus rapide que les pêcher une par une.

    Donc, voici notre petit ramasse-huîtres qui suit le chenal pour aller chercher sa récolte quotidienne....

    Le chenal au petit matin...

    ... généralement poursuivi par une nuée d'oiseaux !!

    Le chenal au petit matin...

     

    Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui (je suis épuisée) (doublement, c'est dimanche...). On va voir ce que les autres participant-e-s ont posté. 

    Et leur laisser des comms... si je peux ! parce que j'ai découvert ce matin que Canalblog empêche de poster les commentaires quand la même adresse ip a posté "trop" de commentaires en un temps donné... et apparemment il bloque ça pour plusieurs heures... Vous êtes nombreux sur Canalblog les amis !

    Dugrobizoute

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    10 commentaires